Jean-Jacques Palix – Staccato

Fév 2009

DU 5 AU 19 FÉVRIER 2009

Avec le soutien de la Galerie In situ / Fabienne Leclerc – Paris

Se situant au croisement de diverses pratiques – musique, son, voix, poésie, vidéo, radio, performance, direction de chœur – le travail de Jean-Jacques Palix relèverait de ce que l’on nomme couramment la plastique sonore, puisque c’est là le point commun de ses œuvres. L’expérience est cependant plus nuancée qui nous plonge dans des champs perceptifs où s’entremêlent l’audition, le visuel et le langage, lesquels entraînent rapidement le récepteur dans des conversions sensorielles où la parole et les sons sont vus, la vision écoutée, littéralement auscultée. Alors qu’il semble évident que nos cinq sens sont en interaction continuelle, au point que nous n’y prêtons plus attention, Palix renverse, réduit ou exacerbe leur matière, leur orientation et signification, donnant ainsi à notre engagement dans l’espace-temps du lieu de présentation et dans l’espace-temps interne de notre réception des dimensions inattendues, voir inespérées, en ce que nous découvrons au final une forme psychophysique inconnue de nous-mêmes.

Jacinto Lageira